window.dataLayer = window.dataLayer || []; function gtag(){dataLayer.push(arguments);} gtag('js', new Date()); gtag('config', 'UA-141753045-1');

Sportball et les enfants souffrant de cardiopathie congénitale


Les bénéfices de l’activité physique et du sport sont nombreux pour les enfants, peu importe leur âge et leur niveau d’habileté. Toutefois, les enfants qui ont des besoins particuliers (sur le plan physique, intellectuel ou développemental) sont souvent moins actifs physiquement que les enfants qui progressent normalement, en partie à cause du manque de programmes adaptés ou de sensibilisation quant à ces programmes. Chez Sportball, nous croyons que tous les enfants devraient pouvoir faire de l’activité physique dans un contexte amusant, sécuritaire et organisé. C’est pourquoi nous donnons nos cours dans un environnement non compétitif, et nous adaptons notre méthode d’enseignement progressive aux capacités individuelles de chaque enfant.

Dans cet esprit, nous avons récemment établi un partenariat avec Angelica Blais de l’Université d’Ottawa. Angelica est membre du groupe de recherche sur les saines habitudes de vie et l’obésité du Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario. Au moment de l’étude, les recherches d’Angelica étaient axées sur la façon dont la pratique de sports récréatifs peut potentiellement encourager l’adoption d’un mode vie plus actif chez les enfants souffrant de cardiopathie congénitale, condition souvent associée à des retards de développement moteur et à l’inactivité physique. Ces recherches visaient à prouver que les programmes de sport organisé peuvent améliorer les comportements en matière d’activité physique des enfants atteints de cardiopathie congénitale, leur permettant ainsi de profiter des nombreux avantages du sport et de réduire potentiellement leur risque de développer des maladies cardiovasculaires et métaboliques plus tard dans leur vie. Le texte qui suit décrit plus en détail la manière dont l’étude a été réalisée chez Sportball.

But de l’étude

De manière générale, le partenariat de recherche avait les objectifs suivants :

(1)   Déterminer si le programme de Sportball convient et plaît aux enfants souffrant de cardiopathie congénitale;

(2)   Déterminer les effets possibles de la participation au programme de Sportball sur la kinésiculture des enfants souffrant de cardiopathie congénitale.

Déroulement de l’étude

Des enfants de 7 à 10 ans, atteints de cardiopathie congénitale et ayant reçu l’autorisation de faire de l’activité physique, ont été invités à participer à un programme de 10 semaines (soit à 10 cours de Sportball). Conformément au programme multisport signature de Sportball, chaque cours introduisait les participants à un sport différent, soit le basketball, le soccer, le volleyball, le hockey et le baseball.

Avant et après la tenue du programme de 10 semaines, Angelica a également mené des entrevues de groupe avec les participants et leurs parents. Les enfants et les parents ont été invités à partager leurs réflexions sur le sport et l’activité physique tant avant qu’après la tenue du programme. Avant et après avoir suivi les cours du programme, les enfants ont aussi été soumis à des évaluations physiques destinées à mesurer l’évolution de leur kinésiculture. Enfin, les enfants ont été observés pendant chaque cours afin d’évaluer leur appréciation générale, leur capacité à terminer les exercices ainsi que la pertinence du programme de Sportball par rapport à leurs besoins particuliers.

Principaux résultats de l’étude

Les impressions et l’attitude des enfants quant à l’activité physique étaient plus positives après leur participation au programme de 10 semaines qu’avant. Le programme de Sportball a été décrit comme un programme amusant auquel les enfants participeraient volontiers à nouveau, et les enfants ont constaté une amélioration de leurs habiletés sportives. Surtout, tous les enfants ont été en mesure de participer aux activités habituelles de Sportball (comme les exercices, les courses et les jeux) sans modification, ce qui prouve que :

Le programme de Sportball est sécuritaire et convenable pour les enfants souffrant de cardiopathie congénitale.

Les résultats secondaires de l’étude (concernant l’incidence de Sportball sur la kinésiculture) comprennent de légères améliorations quant aux habiletés motrices, à la force/endurance du tronc et à la flexibilité des enfants. On peut supposer que ces améliorations sur le plan de la kinésiculture auraient été beaucoup plus importantes si l’étude avait été effectuée auprès d’un plus grand groupe d’enfants ou avait duré plus longtemps.

Conclusions de l’étude et prochaines étapes

Les conclusions préliminaires du partenariat de recherche ont révélé que le programme de Sportball peut constituer une option viable pour faire bouger les enfants souffrant de cardiopathie congénitale. Il s’agit d’une nouvelle encourageante pour les nombreux parents d’enfants atteints de cardiopathie congénitale qui se détournent des programmes de sport structuré ou d’activité physique par peur qu’ils ne soient pas sécuritaires ou qu’ils aggravent la condition ou les symptômes existants de leurs enfants. À l’avenir, Sportball continuera de collaborer avec Angelica afin de déterminer les avantages concrets de la participation au programme de Sportball pour les enfants souffrant de cardiopathie congénitale, et de déterminer le caractère adéquat du programme de Sportball pour des participants encore plus jeunes (c’est-à-dire des bambins et des enfants d’âge préscolaire atteints de cardiopathie congénitale).

Sportball tient à remercier Mitacs, le gouvernement du Canada et le gouvernement de l’Ontario pour leur appui au stage Accélération qui a rendu possible l’étude dont il est question dans le présent billet. 

À propos de la chercheuse :

Angelica est titulaire d’un B. Sc. et d’une M. Sc. en sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa. Elle travaille actuellement à l’obtention d’un doctorat de l’Université d’Ottawa, sa thèse portant sur le développement de la kinésiculture chez les enfants atteints de maladies chroniques. Elle œuvre également au sein de la communauté Sportball d’Ottawa en tant qu’entraîneuse mentore. En dehors de l’école et du travail, Angelica se passionne pour la danse et enseigne dans différents studios à Ottawa. Angelica est aussi une adepte de course à pied, de randonnée pédestre, de yoga, de patin et de planche à neige.

  • Partagez cet article :